Le règlement du challenge de natation

Commission Sport

  

Le règlement du challenge de natation           

SOMMAIRE

                        1 - GENERALITES

                        2 - ORGANISATION GENERALE DES EPREUVES

                        3 - CHALLENGES

                                   1°) degré simple

                                   2°) degré supérieur

                        4 - P.M.T.

                        5 - COURSE DE RELAIS

                        6 - CLASSEMENT - RECOMPENSES

                        7 - SUBVENTION

                        8 - PALMARES

Il est créé dans le Loiret, une épreuve de natation adaptée, réservée exclusivement aux Sapeurs-Pompiers et aux Jeunes Sapeurs-Pompiers.

                        Cette épreuve est organisée chaque année par l’Union Départementale des Sapeurs-Pompiers du Loiret.

                        Le Centre, organisateur de cette manifestation, est couvert par l’Assurance souscrite par L’ U.D.S.P.L. auprès d’un Cabinet d’Assurances. Une attestation est délivrée sur simple demande téléphonique du Chef du Centre organisateur, par la Compagnie d’Assurance.

                       Le règlement est le suivant : 

1 – GENERALITES 

Article 1 : L’Union Départementale des Sapeurs-Pompiers du Loiret doit nommer le JUGE ARBITRE, responsable de la manifestation, qui doit être membre de la Commission Sportive.

Les chronométreurs sont désignés par le Juge Arbitre, également parmi les membres de la Commission Sportive et les responsables des sections, si possible. 

Jury :   Composition :

            - Le Président de l’U.D.S.P.L. ou son représentant

            - Le Directeur Départemental ou son représentant

            - Le Chef de Centre organisateur

            - Le Juge Arbitre

            - L’Animateur de la Commission des Jeunes Sapeurs-Pompiers ou son représentant

            - Le Médecin responsable à la Commission Sportive ou son représentant. 

Article 2 : Le Centre organisateur est chargé du secrétariat. 

Article 3 : Le Centre organisateur doit fournir :

1 speaker

1 responsable engagements résultats

1 rapporteur des engagements

1 rapporteur des résultats

6 préposés aux inscriptions. 

Article 4 : Les capitaines d’équipes doivent composer leur équipe au préalable, et remettre les listes au secrétariat dès son ouverture.

La formation d’une équipe avec des concurrents de Centres de Secours ou de Centre de Première Intervention différents peut être acceptée.

Les équipes de J.S.P. se font par section. 

Article 5 : Afin d’éviter toute perturbation lors des inscriptions des concurrents, celles-ci se font sur place, le jour même. 

Article 6 : Chaque centre peut engager une ou plusieurs équipes, aussi bien en degré simple qu’en degré supérieur. 

Article 7 : Les concurrents isolés sont acceptés. 

Article 8 : Les concurrents ne sont pas admis à concourir dans plusieurs disciplines (sauf course de relais et P.M.T.).Pour les J.S.P., ils ne peuvent participer qu’à une seule épreuve individuelle( brasse, crawl ou sauvetage).  

2 - ORGANISATION GENERALE DES EPREUVES 

Article 9 :   Le speaker appelle les nageurs qui se placent derrière leur plot de départ. Le chronométreur vérifie l’identité du nageur et signale les anomalies, si nécessaire, au juge arbitre. 

Article 10 : Les chronométreurs sont à la disposition du starter qui est en même temps juge arbitre de la manifestation. 

Article 11: Le nombre des nageurs au départ, est fonction des lignes d’eau disponibles. 

Article 12 : Au coup de sifflet long, les chronométreurs lèvent le bras en guise d’acquiescement, ainsi que les juges. 

Article 13 : DEPART ( selon les règlements de natation : voir croquis) : seuls doivent se trouver derrière la ligne d’eau, les concurrents et les chronométreurs. 

Article 14 : En cas de faux départ, le starter donne plusieurs coups de sifflet précipités pour rappeler les nageurs. 

Article 15 : Lorsqu’un nageur commence un style de nage, il est obligé de le continuer sous peine de disqualification. 

Article 16 : Le chronométrage s’arrête au moment où la main du concurrent touche le bord du bassin. Ceci s’applique pour le 25, 50 et 100 m nage libre et pour le sauvetage. Pour le 25, 50 et 100m brasse, le nageur doit toucher le bord du bassin avec les 2 mains. 

Article 17 : Si le nageur n’arrive pas au terme de sa distance, l’épreuve est considérée comme nulle.               

Article 18 : Au terme de sa distance, le candidat doit obligatoirement toucher le mur. 

Article 19 : Le nageur doit rester dans sa ligne d’eau jusqu’à la fin de l’épreuve, sous peine de disqualification. 

Article 20 : Pour les virages, le nageur doit :

- en crawl, toucher le mur par une partie du corps

- en brasse, toucher obligatoirement les deux mains à plat sur le mur.

Article 21 : En cas de litige, seul le règlement de la F.F.N fait foi. Les décisions du jury sont sans appel. 

3 - CHALLENGE 

3.1 DEGRE SIMPLE 

Le challenge est attribué en tenant compte des épreuves suivantes : 

Article 22 : Epreuve de vitesse : 50 m chronométrés, départ plongé, nage libre ou 50m brasse, tenue de bain( slip de bain obligatoire, short ou bermuda interdits). 

Article 23 : Epreuve de sauvetage :

- recherche et remorquage d’un mannequin adulte à 2 m minimum de profondeur chronométrée, sur une distance totale de 25 m à parcourir dans les conditions suivantes :

- tenue de bain sans lunettes

- départ plongé

- 12,50 m de nage libre

- au point de repère, piqué canard, recherche, remontée et remorquage du mannequin adulte sur 12,50 m.

.          Le mannequin adulte d’un poids de 65 kg environ, doit être remorqué par le sauveteur nageant sur le dos, ayant placé un bras sous les aisselles de la victime qui doit avoir la face vers le ciel. La position du remorquage étant sur le dos, les candidats qui transportent le mannequin sur le côté ou une autre position se verront pénalisés d’une seconde Avant la prise du mannequin, celui-ci sera placé la tête dans le sens du déplacement, face vers la surface.

Le temps chronométré est celui de la durée du sauvetage, auquel s’ajoute la somme des temps pendants lesquels la bouche du mannequin est immergée( pénalités).

Pour l’épreuve de sauvetage des J.S.P., uniquement pour les catégories Minime et Cadet, il sera utilisé le mannequin enfant 

3.2 DEGRE SUPERIEUR 

Article 24 : Les participants Sapeurs-Pompiers professionnels, maîtres-nageurs sauveteur, surveillants de baignade, plongeurs, titulaires du B.N.S.S.A, doivent obligatoirement disputer le degré supérieur.

Libre choix est laissé aux autres concurrents Sapeurs-Pompiers.

Le challenge est attribué en tenant compte des épreuves suivantes. 

Article 25 : Epreuve de vitesse : tenue de bain( slip de bain), départ plongé, 100 m nage libre ou 100m brasse chronométrés.  

Article 26 : Epreuve de sauvetage :

- recherche et remorquage d’un mannequin réglementaire (adulte) immergé au fond du bassin, chronométrés, sur une distance totale de 50 m à parcourir dans les conditions suivantes :

- tenue de bain sans lunettes

- départ plongé

- 25 m de nage libre

- recherche du mannequin au fond de la piscine

- toucher la partie verticale du bassin sous l’eau, soit avant de   saisir le mannequin, soit après sa saisie, avec une partie quelconque du corps

remorquer sur une distance de 25 m.    

Le mannequin doit être remorqué par un sauveteur nageant sur le dos, ayant un bras placé sous les aisselles de la victime qui doit avoir la face vers le ciel. Avant la prise du mannequin, celui-ci sera positionné :

- pour les bassins de 25m, la base du tronc du mannequin collé au bord du bassin, tête placée dans le sens du déplacement, face tournée vers la surface,

- pour les bassins de 50m, à une distance de 25m, la tête dans le sens du déplacement, face vers la surface ; le concurrent ne touche pas le bord du bassin.

La position du remorquage étant sur le dos, les candidats qui transportent le mannequin sur le côté ou une autre position se verront pénalisés d’une seconde.

Le temps chronométré est celui de la durée du sauvetage auquel s’ajoute la somme des temps pendant lesquels la bouche du mannequin sera immergée( pénalités). 

4 - P.M.T. 

Article 27 : Le nageur doit adopter la tenue suivante :

                                   - tenue de bain

                                   - masque

                                   - tuba

                                   - palmes( mono palme interdite). 

Article 28 : La distance de cette épreuve est de 400 m. 

Article 29 : Pour le départ, le nageur est dans l’eau, une main tenant le plot de départ( partie métallique). 

Article 30 : Le type de nage est laissée au choix du concurrent mais le crawl est souhaité.                       

Article 31 : Pour les virages, le nageur doit toucher le bord vertical du bassin avec une partie du corps( main ou pied) ou avec les palmes. 

Article 32 : Le chronomètre est arrêté dès le contact d’une main du nageur sur le bord vertical du bassin. 

Article 33 : Le concurrent ayant réalisé le plus faible temps est déclaré vainqueur de l’épreuve.  

5 - LA COURSE DE RELAIS 

Article 34 : Chaque équipe se tient en ligne derrière le premier nageur.

Au signal du starter, les premiers de chaque équipe plongent et effectuent deux longueurs de bassin, soit 50 m( 25 m pour les J.S.P.).

Le départ des concurrents suivants s’effectue, pour chacune des équipes, dès que le concurrent en course touche le bord du bassin, après avoir nagé les 50 m( 25 m pour les J.S.P.).

La course de relais se dispute entre six concurrents (cinq seniors et un vétéran) d’un même centre de secours ou ses centres rattachés.

Les concurrents inscrits aux épreuves précédentes peuvent y participer.

Une équipe de relais J.S.P. se compose de 1 benjamin, 2 minimes, et 1 cadet. Une section peut présenter plusieurs équipes de relais. 

6 - CLASSEMENT - RECOMPENSE 

Article 35 : Les classements seront établis, par catégorie, en fonction du temps réalisé aux :

                                   - 25 m brasse ou crawl Benjamin

                                   - 50 m brasse ou crawl minime et cadet

- 50 m nage libre ou brasse degré simple

- 100 m nage libre ou brasse degré supérieur

- sauvetage minime, cadet, degré simple et degré supérieur     

- P.M.T. 

Pour les J.S.P. les filles et les garçons sont classés ensemble, dans leur catégorie d’âge. 

Article 36 : Un classement individuel, selon les temps réalisés, est établi dans chaque épreuve pour les catégories benjamines, minimes, cadettes, juniors, seniors, vétérans et féminines. 

Pour les J.S.P. en cas d’ex-æquo, le candidat le plus jeune est déclaré vainqueur. 

Article 37 : Les concurrents isolés ne participent qu’au classement individuel. 

Article 38 : Le classement par challenge est établi de la façon suivante :

- chaque concurrent marque les points correspondant à son classement,

- les points en vitesse et sauvetage sont additionnés,

- le Challenge est attribué au Corps dont l’équipe de 2 concurrents a obtenu le plus petit total des points en prenant les 2 compétitions considérées. 

Article 39 : En ce qui concerne la course de relais, le classement est établi en prenant le temps global des six concurrents de l’équipe.

En cas d’ex-æquo en temps, le classement définitif se fait au bénéfice de l’âge (équipe la plus âgée au total des âges de ses concurrents).

Pour les J.S.P., en cas d’ex-æquo, l’équipe comportant le concurrent le plus jeune est déclarée vainqueur. 

Article 40 : Les challenges sont remis à titre définitif. 

Article 41 : Aucune récompense individuelle n’est remise à chaque participant. 

Article 42 : Un classement général par section est établi en additionnant les points acquis par épreuve brasse et crawl( benjamin, minime et cadet) et le relais( le sauvetage n’intervient pas). Par section ne sera pris en compte que le meilleur de chaque catégorie. 

Les points seront attribués de la façon suivante :

                        1ère place :                              3 points

                        2ème place :                2 points

                        3ème place :                1 point..

L’équipe qui aura le plus de points est déclarée vainqueur. En cas d’ex-æquo en points pour le classement par équipe, sera déclarée vainqueur l’équipe qui a le plus de premières places, et en cas d’ex-æquo, ce sera l’équipe qui aura aligné le concurrent le plus jeune qui sera vainqueur.

Le nombre de points maximum pour une section est de 21.

Exemple de calculs de points( course de relais) :

                        1ère équipe                  A1

                        2ème équipe                A2

                        3ème équipe                A3

                        4ème équipe                B2

                        5ème équipe                B1

                        6ème équipe                C1

                        7ème équipe                D3

La répartition des points est la suivante :

                        - section A :                 3 points

                        - section B :                 2 points

                        - section C :                 1 point

                        - section D :                 0 point 

7 - SUBVENTION : 

Article 43 : L’U.D.S.P.L. peut attribuer une subvention maximale de 15 vacations( officier S.P.V.), qui permettra au Centre organisateur de fournir un casse-croûte et une boisson, gratuitement à tous les participants. Cette subvention sera remise par le Président de l’U.D.S.P.L. ou son représentant, le jour même de la manifestation, si la condition ci-dessus énoncée, est respectée.

8 - PALMARES : 

Article 44 : Si le Chef du Centre organisateur souhaite envoyer des invitations pour la lecture du palmarès, il devra proposer un modèle d’invitation au Secrétaire Général, pour avis , afin que ce dernier vérifie la rédaction de l’invitation. 

Article 45 : Un vin d’honneur pourra clôturer la lecture du palmarès qui reste à la charge du Centre organisateur. 

Ce règlement ne pourra faire l’objet d’aucune contestation et ne pourra être modifié que par le Conseil d’Administration de l’U.D.S.P.L., sur proposition de sa Commission Sportive.

Tableau des récompenses : 

Article 46 : 

1°) Médailles :

  1. catégorie «»   

                                           or         argent   bronze

                                           or         argent   bronze

brasse B                               1          1          1

crawl B                                  1          1          1

brasse M                               1          1          1

crawl M                                 1          1          1

brasse C                               1          1          1

crawl C                         1          1          1

brasse junior                            1          1          1

crawl junior                               1          1          1

brasse senior degré simple       1          1          1

crawl senior degré simple         1          1          1

féminine degré simple              1          1          1

vétéran degré simple                1          1          1

brasse senior degré supérieur   1          1          1

crawl senior degré supérieur      1          1          1

P.M.T                           1          1          1         

 

 

b) sauvetage :

minime                         1          1          1

cadet                           1          1         

junior                           1          1          1

senior degré simple                  1          1          1

féminin degré simple                1          1          1

vétéran degré simple                1          1          1

senior degré supérieur              1          1          1

Tableau des récompenses suite :

2°) Coupes :

            a) par équipe de 2 :

            junior degré simple       1         

            senior degré simple      1         

            féminin degré simple    1         

            vétéran degré simple    1         

            senior degré supérieur  1         

            b) relais :

            relais J.S.P.                 3         

            Challenge J.S.P.           3

            relais Adultes    4 ( 1 S.D.I.S + 3 U.D.S.P.L.)